ActivitésOETN-MigrationDroits humains & MigrationExclusion de l'aide sociale

Aide en cas d'exclusion de l'aide sociale

Cliché réalisé lors d'un reportage dans les centres de transit d'Aarwangen et de Lyss.
(Photo: Heini Stücki)


"Quiconque est dans une situation de détresse et n’est pas en mesure de subvenir à son entretien a le droit d’être aidé et assisté et de recevoir les moyens indispensables pour mener une existence conforme à la dignité humaine."
(Art. 12 constitution fédérale: droit d'obtenir de l'aide dans des situations de détresse)


Pratique de l'aide d'urgence
Depuis 2008, les requérants d'asile et les personnes frappées d'une non-entrée en matière et qui ne retournent pas dans leur pays d’origine sont exclus de l’aide sociale accordée aux requérants d’asile et ne reçoivent que l'aide d'urgence qu’ils doivent alors demander auprès du service cantonal de la migration. L'aide d'urgence signifie un lit dans un centre d'hébergement collectif un montant de 8 francs par jour pour des vivres et des articles de tous les jours. Pour une famille, le montant par personne est encore réduit. Il s’agit du minimum pour les requérants d’asile qui touchent entre 30% et 60% de moins que le montant total de l’aide que touchent les Suissesses et les Suisses. Les personnes au bénéfice de l’aide d’urgence n’ont pas le droit de travailler et il n’existe officiellement aucune offre de conseil ni d’intégration. Cette vie dénudée de perspectives est censée les inciter à quitter le pays.

Dans le canton de Berne, plusieurs centaines de personnes vivent de l’aide d’urgence, certains depuis plus de cinq ans. S’ils sont contrôlés par la police, ils sont dénoncés et sanctionnés pour séjour illégal.


Position des Eglises
Les Eglises ne pouvaient cautionner une législation qui menait à un système d’aide d’urgence. Les Eglises bernoises ont demandé aux autorités de mettre en œuvre une aide d’urgence qui soit respectueuse de la dignité humaine et d’appliquer les cas d’urgence de manière généreuse et elles réitèrent cette demande. Avec la pratique actuelle, le droit fondamental d’obtenir de l’aide dans des situations de détresse est utilisé abusivement à des fins qui sont en contradiction avec les objectifs visés par ledit droit.


Réseau de soutien aux requérants d’asile déboutés
L’Office de consultation sur l’asile (OCA) coordonne le réseau des services spécialisés des Eglises chargés de conseiller et de soutenir les requérants d’asile déboutés et les sans-papiers. Le réseau de soutien permet d’échanger des expériences. Il organise chaque année l’événement «Ensemble nous sommes forts» ouvert à toute personne ou institution active dans le domaine de la migration précarisée. Il publie en outre des informations spécialisées sur la thématique des requérants d’asile déboutés et du séjour illégal.

Les Eglises proposent également: repas chauds et lieux de rencontre    

  • Lieu de rencontre, repas de midi et un assistant social à Berne pour requérants d'asile et sans-papiers: tous les jeudis dès 11h30 (sauf vacances scolaires), maison de paroisse St. Marie, Wylerstrasse 26, 3014 Berne. Bus n° 20 depuis la gare, arrêt "Wyleregg"
    Flyer et plan d'itinéraire

  • Le Pont Berne: accueil des migrants francophones de la région bernoise, paroisses catholique et réformée de langue française à Berne,
    - rencontre bimensuelle les jeudis de 14 h - 16 h
    - consultation sociale sur rendez-vous
    Eglise française réformeée de Berne, Le CAP, Predigergasse 3, 3011 Berne, tél. 031 312 39 48, Flyer Le Pont, les dates
  • Le Café Paulus Berne pour les requérants d'asile et les habitants du quartier de la Länggass, chaque lundi à la maison de paroisse de Saint-Paul, Freiestrasse 20, 3012 Berne, café et gâteaux (14 h - 16 h) et cours d'allemand (16 h - 17h30)

  • Goûter et point conseil, Bienne: le mercredi après-midi (14 h - 17 h), rue Général-Dufour 46, 2502 Bienne (Armée du salut), conseil deux fois par mois (locaux de l'aide ecclésiale aux passants, rue Général-Dufour 65, Bienne)
    www.sans-papiers.ch,
    flyer bilingue, dépliant


  • Permanence de midi à Soleure: le 2e mercredi du mois (dates sur demande: 079 670 83 22), 11h30 - 16h30,  Zuchwilerstrasse 56, 4500 Soleure (local de l'Armée du salut)
    Lien: Oekumenische Nothilfe im Kanton Solothurn
  • ... et encore beaucoup d’autres aides proposées dans de nombreuses paroisses


Lien

Réseau de soutien aux requérants d’asile déboutés
Pour le canton du Jura, Association jurassienne d'accueil des migrants (AJAM): www.ajam.ch


Pour toute information complémentaire:
Carsten Schmidt, courriel


 

 
Design & Technology by YOUHEY Communication AG, Burgdorf, Switzerland.