PositionsInitiative pour des multinationales responsables

Initiative pour des multinationales responsables

«Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits d’entre les miens…»


Point de vue du Conseil synodal – Initiative pour des multinationales responsables (2020)


Contexte

L’initiative pour des multinationales responsables plaide pour que les droits humains et les standards environnementaux soient respectés par les multinationales suisses et leurs filiales également dans les pays du Sud. Toute personne lésée par l’activité d’une multinationale suisse à l’étranger doit pouvoir déposer plainte en Suisse. Si l’initiative est acceptée, les multinationales suisses seront obligées de répondre des violations des droits humains et des dommages environnementaux dans lesquels sont impliquées leurs filiales ; les personnes qui travaillent pour ces multinationales devront être traitées selon les mêmes principes en Suisse et à l’étranger.

L’initiative est portée par une large coalition. Des organismes issus des milieux économiques et de la sphère politique ainsi que des œuvres d’entraide se sont ralliés à la cause. Dans le milieu ecclésial, beaucoup de paroisses, d’individus et d’Eglises nationales – notamment les Eglises réformées Berne-Jura-Soleure – soutiennent également le texte.


Solidaires des laissés-pour-compte

La Bible n’a de cesse de présenter un Dieu qui prend clairement le parti des pauvres. La libération du peuple d’Israël de l’esclavage en Egypte est au cœur de l’Ancien testament. De cet événement découle pour le peuple de Dieu le devoir de protéger les exilés qui cherchent refuge auprès de lui : « N’opprime pas les immigrés installés chez toi. Vous savez bien ce qu’ils éprouvent, puisque vous avez été vous-mêmes des immigrés en Egypte. » (Ex. 23,9). Les prophètes invectivent régulièrement la classe supérieure qui s’enrichit au détriment des faibles. La voie suivie par Jésus, telle qu’elle est présentée dans le Nouveau testament, le conduit en toute logique vers les défavorisés, les malades, les pauvres, les femmes, les enfants. Le grand discours sur le jugement du monde, rapporté par Jésus, marque le point culminant de ce cheminement : « Le roi leur répondra : "Je vous le déclare, c’est la vérité : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait.? » (Mt. 25,40).

La tradition réformée s’inscrit dans cette ligne biblique. A l’époque, la Genève de Calvin avait accueilli des milliers de réfugiés et la Zurich de Zwingli avait adopté une grande loi sociale. En filigrane, Zwingli s’était également érigé contre le mercenariat. Pour le réformateur zurichois, il était impensable qu’un être humain soit différemment traité dans sa propre ville et sur le champ de bataille.

C’est à cette tradition biblique et théologique que se réfère la Constitution de notre Eglise quand elle affirme qu’elle a « reçu de son Chef » la mission de combattre « toute injustice et [de] lutte[r] contre la misère matérielle et morale dans ses causes et ses manifestations ». Le même appel à la solidarité à l’égard des laissés-pour-compte retentit dans notre Vision.

La voie du pragmatisme

Le Conseil synodal est convaincu que l’acceptation de l’initiative pour des multinationales responsables permettrait de disposer d’un instrument efficace de protection des droits des personnes défavorisées dans le Sud. Il se garde de poser un jugement stéréotypé sur les activités des multinationales suisses à l’étranger, conscient que la majorité d’entre elles opèrent avec sens de l’équité. Cette initiative vise à mettre sur pied d’égalité les entreprises qui endossent leur responsabilité et celles qui s’y refusent au nom de la maximisation du profit. Ainsi, il est dans l’intérêt des entreprises responsables qu’une réglementation contraignante régisse l’action économique. C’est pourquoi l’initiative pour des multinationales responsables jouit aussi du soutien massif de ces cercles économiques.


Répondant pour le Conseil synodal: Ueli Burkhalter 

Communiqué de presse
Position Eglise évangélique réformée de Suisse, EERS

 


 

 
Design & Technology by YOUHEY Communication AG, Burgdorf, Switzerland.