PositionsParoisses: coopérations et fusion

« La paroisse au centre – en lien avec la région »

Point de vue du Conseil synodal (2012)

Lorsque les paroisses collaborent au niveau régional, ce sont toutes les parties en présence qui en profitent. Les collaboratrices et collaborateurs sont plus proches les uns des autres et peuvent mieux faire profiter de leurs dons spécifiques. Les membres des paroisses disposent d'une offre plus large et les autorités disposent de davantage de ressources grâces aux synergies. Voilà pourquoi les Eglises réformées Berne-Jura-Soleure soutiennent les paroisses qui souhaitent collaborer davantage ensemble.

Dieu a disposé le corps …afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. (1 Co 12, 24 s)

Les avantages
L’Eglise universelle commence aux limites avec la paroisse voisine. Par conséquent et comme le signifie l’épître de Paul citée ci-dessus, l’Eglise ne saurait s’arrêter aux limites territoriales de la paroisse si elle veut déployer son action dans le monde entier.
Dans les régions du ressort de l’Eglise, la collaboration régionale entre paroisses est une pratique de plus en plus courante. Elle permet de préserver les ressources et la créativité nécessaire pour développer les activités malgré le recul du nombre de membres.
La collaboration régionale correspond mieux à la diversité des parcours de vie dans notre société et à la sociabilité plurielle de nombreux membres de l’Eglise.
En mettant en évidence différents profils de paroisses, elle élargit le choix offert aux membres dans une société pluraliste, et contribue à promouvoir au sein de la société l’image d’une Eglise aux nombreuses facettes qui sait cultiver sa diversité.

Les contenus
Les coopérations régionales sont possibles et bénéfiques dans la plupart des domaines d’activité de l’Eglise. La question qui se pose est de savoir par quoi commencer: l’engagement en commun d’un ou d’une catéchète? Un culte de jeunesse? Un chœur de gospel réunissant plusieurs générations? Un groupe de couture pour migrantes? Une antenne régionale de consultation sociale? Des activités communes au nom de "Terre nouvelle"? Un secrétariat regroupé facile à joindre? Une formation des adultes régionalisée?

Les actrices et les acteurs
La collaboration régionale est une tâche complexe et diversifiée. Elle requiert la paroisse toute entière: membres du conseil de paroisse et du corps pastoral, catéchètes, collaboratrices et collaborateurs socio-diaconaux, bénévoles, sacristaines et sacristains.
Les arrondissements ecclésiastiques encouragent les coopérations à petite échelle dans leur région et veillent à ce qu’aucune paroisse ne soit oubliée.
Les secteurs des Services généraux de l’Eglise travaillent en étroite collaboration pour soutenir les projets de coopération.

Les formes
Les coopérations reposent sur des bases légales très diverses qui peuvent aller du simple accord oral à la fusion, en passant par les contrats de coopération.
Les paroisses sont invitées à choisir un modèle adapté à leur situation. Après une période d’essai informelle, il est recommandé d’examiner la possibilité de formaliser la coopération afin de protéger le travail accompli. Il serait en effet dommage que la collaboration s’achève seulement parce qu’une personne importante s’en va.
Si des communes politiques fusionnent, il est également indiqué d’examiner une éventuelle fusion des paroisses.

Le Conseil synodal
Le Conseil synodal invite les paroisses et les arrondissements à prendre le temps de réfléchir à une collaboration régionale intensifiée et à s’engager sur la voie d'une Eglise à l'échelle de la région.
Le Conseil synodal encourage la collaboration régionale en proposant des aides ciblées (exemples, conseil, soutien financier par le Fonds des arrondissements). De cette manière, l’Eglise assure l’avenir de son travail avec toute la créativité nécessaire.

La vision d’avenir
La paroisse au centre, confiante et active, entretenant un réseau de relations très diversifié avec les paroisses voisines dans la région ecclésiale renforcée. Des offres communes dans la mesure du possible, et locales si nécessaire. Soutenues par les arrondissements ecclésiastiques et les diverses prestations proposées par les Services généraux de l’Eglise.
Ainsi le message de l’Eglise pourra-t-il continuer d’être répandu sous de multiples formes et être une réalité vécue au quotidien.


Répondant pour le Conseil synodal: Stefan Ramseier

Télécharger

 

Consulter:


 

 
Design & Technology by YOUHEY Communication AG, Burgdorf, Switzerland.