Quelques mots sur le chemin

«Jésus lui dit: «Ne me retiens pas! Car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Pour toi, va trouvez mes frères et dis-leur que je monte vers mon Père qui est votre Père, vers mon Dieu qui est votre Dieu.» Jean 20, 17

Ce «Ne me retiens pas», qui exclut tout contact physique, résonne d’une façon toute particulière dans la situation actuelle. Il évoque les règles comportementales prescrites pas nos autorités, les mesures d’hygiène et ce que l’on appelle en «bon français» le social distancing, la distanciation sociale.

Il y a des jours où maintenir cette distance avec nos congénères nous paraît chose aisée, par exemple lorsque nous sommes en télétravail ou autres.

Puis viennent des moments plus difficiles: comme j’aimerais serrer ma copine malade dans mes bras pour lui faire comprendre ma compassion. Comme j’aimerais à nouveau rendre visite à nos petits-enfants, jouer avec eux et les laisser venir vers moi. Notre sens de la responsabilité et notre raison nous intime toutefois: garder la distance!

Dans de tels instants, nous avons la nostalgie de la période d’avant et nous souhaitons que cette situation soit bientôt du passé. Chaque jour qui passe nous rends de plus en plus conscients que nous nous trouvons en pleine mutation, en chemin vers une période nouvelle, vers de nouvelles formes de communion.

Dans cette perspective, je nous souhaite à toutes et tous la sérénité nécessaire et la confiance en Dieu.


Roland Stach